Les enjeux de la filière forêt-bois en Île-de-France

FIBois Ile-de-France fédère depuis 2004 l’ensemble des professionnels de la forêt et du bois en Ile-de-France. L’association, soutenue par l’État, l'ADEME Ile-de-France, et la Région Île-de-France et France Bois Forêt est membre du réseau France Bois Régions qui regroupe les 12  interprofessions régionales de France et s'inscrit dans le Programme national de la forêt et du bois.

Titre
Un patrimoine à préserver

Corps

L’Île-de-France, avec 263 000 ha de forêt, a un taux de boisement de 23 %, tout proche de la moyenne nationale (26 %). Le contexte fortement urbanisé de la région (18 % de la population française y est concentrée sur 1,9 % du territoire national) crée, chez les franciliens, un attachement particulier au domaine forestier en tant que lieu de loisirs et de détente. Avec 80 millions de visites par an, les forêts domaniales sont d’abord considérées comme un bien commun à entretenir et à protéger. Mais c’est dans un équilibre des différents usages de la forêt, - productifs, environnementaux et récréatifs - que l’on doit imaginer son avenir.

Titre
Une production à developper

Corps

Sur les 263 000 ha de forêts en Île-de-France, 258 000 ha

sont considérés comme des « forêts de production » et sont composés à 94 % de feuillus (chênes, châtaigniers, peupliers...). Seulement 53 % de la production biologique* est prélevé chaque année. Par ailleurs, moins d’1% de la production des forêts d’Île- de-France est transformé sur le territoire francilien. L’utilisation accrue de la ressource francilienne en feuillu notamment pour les besoins en aménagement, agencement, ameublement dans le cadre du développement des circuits courts est une des pistes de développement de la filière. Ainsi que le retour d’usines de transformation, qui permettrait de développer l’emploi.

Le bois d’œuvre utilisé pour la construction, principalement du résineux, provient donc essentiellement des forêts françaises ou européennes.

* La production biologique de bois en forêt correspond à l’accroissement de matière bois produit par la croissance des arbres pendant une période donnée (IGN).

 

La plupart des sources de ce document, sauf mention contraire, provient de deux documents :
Programme régional de la forêt et du bois d’Île-de-France, 2019-2029.
Enquête nationale de la construction bois, 2019.